Les débuts du modélisme ferroviaire sont plutôt obscurs. On ne sait pas vraiment qui a eu l'idée de miniaturiser les trains, mais cela s'est fait alors que le monde adoptait massivement le transport ferroviaire. Les premiers trains sont des reproductions libres, produits par des fabricants d'objet en fer-blanc, qui profitent des chutes pour réaliser de petits trains. Vers 1840, des machines à vapeur miniaturisées sont disponibles en Angleterre, permettant de créer les premiers trains miniatures. En 1891, Märklin présente un train à mouvement d'horlogerie, mais la majorité des productions sont des trains à traîner ou des trains de plancher. Ces trains resteront aux catalogues des fabricants jusqu'en 1930. Croquis du premier modèle réduit de train japonnais, dessiné en 1921.

Viennent ensuite ce qu'on appelle les trains jouets, roulant sur rails ; les rails en coupons, d'abord à ornières puis avec de véritables rails, assemblables à l'envi, apparaissant avec le siècle, et permettant les premiers ovales de voie, agrémentés pour certains d'appareils de voie (aiguillages, croisements, etc.). Les trains quant à eux sont des maquettes en tôle estampée et/ou lithographiée. Ce type de reproduction, mis au point vers 1910, est appelé Tin plate, et les marques JEP, Hornby, Märklin en ont été emblématiques. Les trains sont alors reproduits à des échelles comprises entre le 1:15 et le 1:45, sans qu'aucune standardisation n'intervienne entre les différentes marques. C'est plus l'évocation du matériel reproduit qui prime : on est là dans une forme de reproduction qui est clairement celle du train jouet plutôt que celle du modélisme.

Les modèles: populaires sont des reproductions sommaire: une Pacific, et ses six essieux, se retrouve bien souvent réduite à deux essieux, ceux du bogie moteur entraînant le jouet, commun à beaucoup de matériel moteur de la marque. Les modèles fins tout en métal existent cependant, par le biais de firmes spécialisées (Bing et la 'Black Prince' en IV de 1902 ou les Locomotives n2 spéciales de Hornby (1929)) ou du travail d'artisans (comme les français Fournereau, Gaume et Lequesne, par exemple); les premiers modélistes ferroviaires devant souvent recourir à la construction intégrale de modèles. Les premiers modèles reproduisant plus fidèlement les trains de l'époque sont vendus à un prix qui fait du 'beau train' un loisir bourgeois.

Les échelles reines du début du siècle (II, I, 0) sont progressivement délaissées après-guerre pour le HO, beaucoup moins gourmand en place. Des échelles encore plus petites voient le jour : le N, par Arnold-Rapido, en 1965 ; le Z, par Märklin, en 1972. En 1968, est fondée LGB, une société allemande de train de jardin, qui remet à l'honneur l'échelle II.

En parallèle, l'arrivée des matières plastiques et du zamac ont apporté une nouvelle finesse au modèles, avec des détails plus fins. Le réalisme de ces modèles, aux nombreuses pièces plus fines les unes que les autres, font que les prix sont de plus en plus chers en Europe. Les années 80 sont celles des premiers pas des rassemblements autour de réseaux modulaires en Europe, et la naissance du modélisme d'atmosphère.

Valeur Train et prix

Photo Titre Date Vendu pour
Ancien Transformateur Norm Elec Pour 07/2019 € 19,90
à Sauvé Ancien En Tôle Trade Mark 07/2019 € 9,90
Lego 7740 Misb 12v Legoland 08/2019 € 2 990,00
Lego Job Lot Plus De 60 Ensembles 07/2019 € 1 206,89
Futura 2000 Maharishi Mhi All City Style 09/2019 € 965,51

Voir tous les 'Train' vendus.

Train forum


: *
(ne sera pas affichée)*


1 commentaire

Baur - 23/11/2010
Je possede un train élec. marklin dont je voudrais me séparer,existe-t-il un argus? merci
Ici: train35.fr.