En 1878, Albert Migault (Paris) fabrique des montres jouets et des parures de poupées. Dès 1900, il se lance dans la fabrication de jouets mécaniques. Il s'inspire des automates réalisés par la concurrence (Fernand Martin et Charles Rossignol en France, Lehmann et Bing à l'étranger). Il faudra cependant attendre 1910 pour qu'Albert présente son New Circus. Composé de plusieurs pièces avec des personnages différents en tôle (acrobates, clowns,etc.), celui-ci reproduit l'atmosphère des cirques qui envahissaient les grandes villes françaises à cette époque. Chaque automate ou personnage animé est élégamment habillé de tissu. La Grande Guerre met provisoirement fin à la fabrication de ces jouets de bazar. Une nouvelle orientation est prise après guerre pour relancer les activités de l'entreprise. En 1919, Fernand, le fils d'Albert, reprend les rênes de l'entreprise familiale. Pour relancer les ventes et faire parler de l'entreprise, ce passionné d'automobiles grossit le catalogue déjà bien fourni de jouets automobiles.

En 1922, cet homme a un véritable coup de génie. Il propose à André Citroën de fabriquer des répliques des voitures vendues par les usines du Quai de Javel. Le fondateur de la marque Citroën saute sur l'occasion pour promouvoir ses productions au travers de jouets. Il devance ainsi son concurrent et adversaire de toujours, Louis Renault. Un contrat d'exclusivité débouchant sur un accord de fabrication est signé entre Citroën et la SA Ets Migault pour construire des jouets André Citroën. Pour honorer ce contrat, la famille Migault appelle les cousins Marcel et Georges Gourdet à la rescousse. Ils apportent une usine, des capitaux et, surtout, leurs connaissances techniques. La production massive des fameux jouets Citroën commence à Briare, dans le Loiret.

prix initie une série de nombreux autres modèles. Cette Alfa Roméo, aux freins et à la direction fonctionnelle, reste un modèle emblématique de la qualité de production des ateliers Migault. Et sa taille importante (60 cm) est particulièrement impressionnante dans les bras des enfants.

jouets CIJEn 1927 est créée la CIJ (Compagnie Industrielle du Jouet). L'entreprise acquiert ses lettres de noblesse l'année suivante, grâce à la présentation de la Citroën B14G faux cabriolet. Doté d'une carrosserie fermée par un toit fixe reproduisant une capote fermée, ce modèle, à l'échelle 1/15, possède des portes ouvrantes qui lui confèrent une belle finition. En cette fin des années 1920, les jouets Citroën adoptent la formule qui avait assuré le succès de Meccano. Les boîtes de construction contiennent tous les morceaux permettant d'assembler un modèle. Plusieurs modèles différents sont proposés à la vente. Des camions et camionnettes viennent compléter le catalogue des jouets Citroën. Désormais, la CIJ est en mesure de proposer toute la gamme des vraies Citroën.

Cij forum


: *
(ne sera pas affichée)*


Commentaires (0)